L’éthique à l’école se refléterait dans la capacité d’agir de la nation
  •  2021-09-13 15:20:49
  •  33x dilihat
L’éthique à l’école se refléterait dans la capacité d’agir de la nation



Nous comprenons bien que l’éthique est une chose obligatoire de chaque personne. Le philosophe célébré, Edgar Morin définie dans une phrase simple : “fais le bien et ne fais pas le mal”. Ce phénomène existe et s’est évoluée depuis toujours, et de plus l’éthique éducative se développe rapidement de partir de 1980. De plus en plus, elle est considérée comme une science si bien qu’il faut lui mettre la technique appliquée transmettant des connaissances.

En 1985 selon Strike et Soltis, l’éthique à l’école se trouve au cœur de l‘action éducative. Elle se place appropriée dans la transmission des valeurs et des idéaux sociaux. Dans le contexte où l’État Américain était de plus en plus préoccupé par la formation des véritables enseignants, on la connaît par le mot ‘professionnel’. C’est à dire la capacité d’améliorer la qualité du système scolaire.

Bien que d’après Guy Bourgeault étant chercheur Canadien, dans sa recherche ait prouvé que les développements divers et les enjeux étudiés se sont multipliés par quelques domaines comme : l’éthique professionnelle des enseignants, l’éthique du pluralisme, l’éthique et l’éducation citoyenne, l’éthique et justice sociale, l’éthique du care (ou de la sollicitude). Sa recherche a résulté de conclure donc qu’il existe un témoignage des pistes pour l’avenir en éthique de l’éducation.

Par ailleurs, Gutmann en 1987 suivi par Lessard et Tardif en1996 et Rocher en 2004 aussi bien par Bouchard en 2017, tous disent que la justice sociale et l’égalité de chance en éducation se mettent dans un champ débordant largement. C’est-à-dire, elles se mélangent dans la philosophie éthique incluant la sociologie et le droit. On réfléchit alors aux normes et au processus qui sous-tendent les visées de la démocratisation scolaire qui sont au cœur du projet scolaire moderne.

Ainsi ajoutant par Carignan et al en 2015, suivi par Leroux et Bégin en 2016 ; l’éthique à l’école importe des thématiques contemporaines importantes du sujet de pluralisme qui est le fondamental de démocratie libérale. Elle s’appelle la diversité ethnoculturelle qui est toujours en croissance.

A partir de l’année 2000, la science de l’éthique se développe attentivement surtout dans le domaine éducatif. D’abord elle a poussé la pratique de l’agent moral, c’est-à- dire que l’action de métamorphose de certains enseignants débutants qui résultent la transformation des pratiques classiques de formation grâce aux IUFM (Instituts Universitaires de Formation des Maîtres en France). A d’autre part, il y a un groupe supplémentaire d’enseignants qui deviennent des professionnels différents ou qui les avaient abandonnés car elles ne repondéraient pas à leur projet éthique. Au fur de mesure où cette conjonction des deux facteurs a constitué une situation inédite de reformation à l’éthique au sein des groupes en formation dans les IUFM, cette révolution alors prouve qu’il y a un développement de l’approche critique et scientifique.

En 2003 Moreau a introduit sa pensée de compter le surgissement d’une éthique professionnelle. C’est-à-dire de demander aux institutions qui organisent l’éducation officielle de faire en compte cette injonction sociétale à l’éthique utilisant de la perspective d’une axiologie binaire. Il s’explique par le fait d’organiser basé sur de l’intérêt supposant d’un être-en-commun pacifié qu’on rêve toujours d’atteindre.

Cela s’accorde au critère de la France et se base sur le point de vue politique : si les enseignants agissaient éthiquement, leurs élèves s’en sentiraient mieux. Pareillement, la société y gagnerait l’avantage. Selon la prescription du référentiel des compétences professionnelles d’enseignants, d’agir de façon éthique et responsable deviendrait le miroir vers la réalisation de soi d’une paix sociale idéale. La recherche conclut un véritable conflit entre le pratique subjective et le structure de gouvernement qui impose d’agir dans le cadre prescriptif. Il éclairerait alors quand le résultat arriverait dans le contexte de sa propre légitimité. Il faut donc définir clairement tous les composants le cadre théorique grâce à la révolution invisible, et grâce à une certaine condition politique.

Après avoir compris les témoignages ci-dessus dans le contexte local, nous pouvions réfléchir comment l’éthique s’évoluerait jusqu’à maintenant. Pour celui qui est dans la génération de l’âge de 50 ans plus aujourd’hui et ayant l’expérience, s’est déplacé aux endroits, bien sûr, il savait certain souvenir spécifique soit plaisant, soit mauvais. En se référant à la conversation parmi les amis, il semble que la plupart avait la même impression. Le conseil qui est plus populaire est l’éthique. Le conseil ancien qui se mémorise premièrement est de ne pas oublier de faire la prière ; deuxièmement, un travail sérieux, le comportement aussi gentil à toutes et à tous et finalement, si possible, c’est de pouvoir aider les autres, même si c’est seulement une chose petite.

En 2014, la révolution mentale s’est introduite. Elle a été accueillie très responsive car on a pensé que cela a été la capacité de changer le caractère (la vertu) des Indonésiens à une étape meilleure. Évidemment, le ministre de l’Éducation a inventé un modèle qui préparerait la jeunesse à l’avenir brillant pour devenir une jeune génération noble dans tous les domaines : l’intégrité, l’éthique de travail et de la collaboration. Monsieur Jokowi qui est le président d’Indonésie dans sa parole officielle pour le budget d’année prochaine 2022 sécurisant le succès des jeunes dans le contexte se focalisant dans le domaine de la capacité humaine dans laquelle on a préparé un plan stratégique avec un budget compréhensif. Le but est clair, c’est d’offrir une promesse réelle aux jeunes. Il a bien pensé que les jeunes se retransformeraient en la génération d’or qui se refléterait par sa capacité de nation importante de gagner les deux capacités d’intelligence logique aussitôt d’intelligence artificielle face à la compétition mondiale sans frontière. Ce succès deviendrait le miroir éthique de la génération d’or qui se confirmerait par sa capacité nationale.

Jakarta, Indonésie, le 12 Septembre 2021

Share This Post :